Biographie de Sacagawea

Faits rapides

Né: 1788

Décédé à l'âge : 24



Aussi connu sous le nom:Sacajawea, Sakakawea, Sakagawea

Né en:Saumon

Célèbre comme :Interprète

Décrocheurs scolaires Explorateurs

Famille:

Conjoint/Ex- :Toussaint Charbonneau

Fratrie:J'attends

enfants:Jean Baptiste Charbonneau, Lizette Charbonneau

Décédé le :1812

NOUS. État: Idaho

Continuer la lecture ci-dessous

Recommandé pour vous

Amélie Earhart Matthieu Henson Henri Gannett Guillaume Clark

Qui était Sacagawea ?

Sacagawea, une femme née dans une famille « Shoshone » dans le comté de Lemhi en Idaho, est toujours connue pour être la première femme amérindienne à avoir participé à une expédition. Elle accompagna un groupe d'explorateurs dans la première quête américaine, l'expédition Lewis et Clark, agissant en tant que guide et interprète. Elle est restée avec le groupe aussi longtemps que l'exploration a duré, étant leur moyen de communiquer avec les tribus « Shoshone » en cours de route. Après avoir été enlevée à l'âge de douze ans par un groupe de « Hidatsa », elle est devenue une incarnation de l'indépendance des femmes. La fiction a souvent suggéré qu'elle aurait pu avoir une relation avec Lewis ou Clark, bien que la spéculation soit discutable. Malgré la rareté des documents historiques, de nombreux films et livres ont tenté d'aborder ce sujet. Elle a été adoptée comme modèle par la « National American Woman Suffrage Association ». De nombreuses sculptures ont également été construites dans le but de la représenter, bien qu'il existe encore des hypothèses sur son apparence. Malgré sa mort il y a plus de deux cents ans, elle est toujours considérée comme un héros légendaire par les citoyens américains. Lisez la suite pour plus d'informations sur sa vie et ses œuvres Crédit d'image https://www.awesomestories.com/asset/view/Sacagawea-Sculpture-of-Shoshone-Interpreter Crédit d'image https://www.thinglink.com/scene/632362549605564417 Précédent Prochain Enfance et petite enfance Sacagawea est né dans le comté de Lemhi, Idaho, États-Unis à la fin des années 1780, dans la tribu « Agaidika » de la race amérindienne « North Shoshone ». À l'âge de douze ans, elle a été capturée avec d'autres jeunes filles, par des membres de la tribu rivale « Hidatsa », lors d'une bataille entre les deux groupes ethniques. Continuer la lecture ci-dessous La vie plus tard En 1804, le 'Corps of Discovery', une unité appartenant à l'armée américaine, dirigée par les explorateurs William Clark et Meriwether Lewis, entra dans le village Hidatsa où vivait Sacagawea. Les aventuriers se sont concentrés sur la femme Shoshone et son mari, Charbonneau, pour être leurs interprètes et guides. Bientôt, Sacagawea et Charbonneau ont commencé à vivre au « Fort Mandan » que les deux explorateurs, Lewis et Clark, avaient construit. En avril 1805, le groupe d'expédition, y compris le couple tribal, a commencé son voyage vers le fleuve Missouri, dans un petit bateau connu sous le nom de «pirogue». À une occasion particulière, l'un des bateaux dans lesquels ils voyageaient est tombé dans la rivière, et c'est la jeune femme, qui a aidé à récupérer la plupart des choses qui étaient tombées, y compris les journaux tenus par Clark et Lewis. En août 1805, ils remarquèrent un groupe de Shoshone avec qui ils souhaitaient échanger des chevaux et gravir les Rocheuses. C'est Sacagawea qui a interagi avec les membres de la tribu et s'est rendu compte que le chef du groupe était son frère disparu depuis longtemps, Cameahwait. La femme tribale a persuadé son frère d'aider le groupe de Clark et Lewis avec des chevaux pour leur voyage à travers les montagnes Rocheuses. La montée n'était pas facile et les membres affamés du groupe étaient obligés de manger des bougies de suif, faites de graisse de bœuf, pour vivre. Une fois arrivés de l'autre côté, où il ne faisait pas trop froid, Sacagawea proposa de faire cuire les racines de la plante 'Camassia'. Lorsque le groupe d'expédition a atteint le fleuve Columbia, Sacagawea a aidé Clark et Lewis à acheter une robe de fourrure pour le président américain Thomas Jefferson, en échangeant sa ceinture contre celle-ci. C'est la jeune femme et le serviteur des explorateurs, York, qui ont aidé à décider de l'endroit approprié pour construire le « Fort Clatsop », où ils se sont réfugiés en hiver. Continuer la lecture ci-dessous En juillet 1806, sur le chemin du retour vers les montagnes Rocheuses, la connaissance de l'endroit par Sacagawea a porté ses fruits. C'est grâce à elle que les chefs de groupe ont pu franchir des obstacles que l'on appelle aujourd'hui les cols de Gibbons et de Bozeman. Une fois l'expédition terminée, Sacagawea et son mari, Charbonneau, ont repris leur vie habituelle dans le village Hidatsa. En 1809, William Clark a suggéré qu'ils lui rendent visite à St. Louis, Missouri, et s'y installent, et le couple tribal a accepté l'offre. Grands travaux Il s'agissait de l'« expédition Lewis et Clark » de 1804 à 1806, dans laquelle Sacagawea joua un rôle majeur. Non seulement elle a agi comme guide et interprète pour le groupe, mais était aussi un symbole de paix, étant la seule femme du groupe de découvreurs. Prix ​​et réalisations En 1977, cette légendaire femme Shoshone a été incluse à titre posthume, dans le 'National Cowgirl Hall of Fame', Texas. L'ancien président américain Bill Clinton lui a décerné le grade de « sergent honoraire de l'armée régulière », à titre posthume, en 2001. Vie personnelle et héritage À l'âge de treize ans, Sacagawea est vendue à un Toussaint Charbonneau, un aventurier canadien-français. Charbonneau s'est marié avec la jeune fille et a vécu avec elle et une autre dame Shoshone dans un village Hidatsa. Selon les archives tenues par l'explorateur Lewis, le fils de la femme tribale, Jean-Baptiste, surnommé Pompy, est né le 11 février 1809. Jean a été porté par sa mère sur son dos pendant toute l'expédition. L'année suivante, Sacagawea a donné naissance à une petite fille, à Saint-Louis, et l'a appelée Lizette. Cette courageuse femme Shoshone a succombé à ce qui est enregistré comme une fièvre putride, en 1812. Bien qu'il y ait des spéculations qu'elle a quitté son mari pour un autre homme et est décédée de nombreuses années plus tard, aucune preuve de cela n'a été trouvée. Après sa mort, c'est Clark qui a adopté légalement Jean et Lizette et s'est occupé de leur éducation. Bien qu'aucune trace de Lizette n'ait jamais été retrouvée, il est bien connu que Jean a grandi pour être un explorateur comme sa mère. De nombreux livres, certains fictifs, d'autres aussi factuels que possible, ont été écrits sur cette célèbre femme Shoshone et ses compagnons d'aventure. Certains de ces livres incluent 'Sacajawea' d'Anna Lee Waldo et 'Sacajawea: Guide and Interpreter of Lewis and Clark' de Grace Raymond Hebard. De nombreux films font référence à cet aventurier de Shoshone, le plus célèbre étant les trois parties de la star de Ben Stiller 'La nuit au musée'. De plus, le documentaire 'Lewis & Clark: Great Journey West' dépeint la dame tribale, interprétée par l'actrice Alex Rice. Compositeur de musique américain, Philip Morris Glass a nommé une partie de son « Concerto pour piano n° 2 d'après Lewis & Clark », d'après Sacagawea. Chanteur américain, Stevie Wonder l'a également mentionnée dans sa chanson 'Black Man'. En 2000, le gouvernement américain a sorti une pièce sur laquelle était gravée Sacagawea et le visage de son fils. Cependant, c'est une femme Shoshone nommée Randy'L He-dow Teton, qui a modelé la pièce. De nombreux lacs, rivières et sommets portent le nom de cette aventurière pour lui rendre hommage. De nombreuses statues ont été érigées en l'honneur de ce guide Shoshone, certaines d'entre elles étant situées dans l'Oregon, l'Idaho et le Wyoming, entre autres.