Biographie d'Alina Kabaeva

Compensation Pour Le Signe Du Zodiaque
Composition C Célébrités

Découvrez La Compatibilité Par Le Signe Du Zodiaque

Alina Kabaeva Biographie

(homme politique russe, responsable des médias et gymnaste rythmique à la retraite)

Anniversaire: 12 mai , 1983 ( Taureau )





Né en: Tachkent, Ouzbékistan

Alina Kabaeva est un homme politique russe, directeur des médias et gymnaste rythmique à la retraite. Elle a été désignée Maître honoraire des sports par le gouvernement russe à l'adolescence. Elle est l'une des gymnastes les plus décorées de l'histoire de la gymnastique rythmique qui a remporté deux médailles olympiques, 14 médailles aux championnats du monde et 21 médailles aux championnats d'Europe. Cependant, son illustre carrière a été entachée d'accusations de dopage en 2001. Elle est devenue active en politique dans la seconde moitié des années 2000 et a été députée à la Douma d'État de Russie unie de 2007 à 2014, date à laquelle elle a été nommée présidente du conseil d'administration. du Groupe national des médias. Elle est populairement connue comme la maîtresse de longue date du président russe Vladimir Poutine et peut avoir des enfants avec lui. Elle a été critiquée pour avoir été nommée à des postes politiques et médiatiques avec un salaire élevé malgré son manque d'expérience.





Anniversaire: 12 mai , 1983 ( Taureau )

Né en: Tachkent, Ouzbékistan



5 5 AVONS-NOUS MANQUÉ QUELQU'UN ? CLIQUEZ ICI ET DITES-NOUS NOUS FERONS ASSURER
ILS SONT LÀ A.S.A.P Faits rapides

Aussi connu sous le nom: Alina Maratovna Kabaeva



Âge: 39 ans , Femmes de 39 ans



Famille:

père: Marat Kabaïev

mère: Lyubov Kabaeva

frères et sœurs: Lyasana Kabaeva

Pays de naissance : Ouzbékistan

Gymnastes Dirigeants politiques

Hauteur: 5'5' (165 cm ), 5'5' Femmes

Enfance et petite enfance

Alina Maratovna Kabaeva est née le 12 mai 1983 à Tachkent , RSS d'Ouzbékistan , Union soviétique de la mère russe Lyubov Kabaeva et du père tatar musulman ouzbek Marat Kabayev, entraîneur de football et ancien joueur de football professionnel.

Elle a grandi avec une sœur cadette nommée Leysan Kabaeva, et bien qu'elles se soient beaucoup battues lorsqu'elles étaient enfants, elles se sont liées par leur amour pour la gymnastique alors qu'Alina prétendait être l'entraîneur de sa sœur.

Elle avait développé son amour pour la gymnastique rythmique à l'âge de trois ans sous l'entraîneur Margarita Samuilovna à Tachkent. Avant de commencer l'école, elle s'est brièvement tendue sous Elvira Tarasovna Romeyko, à qui elle attribue l'avoir mise en bonne forme physique, mais a rapidement commencé à s'entraîner sous Larisa Nikitina après que la famille a déménagé au Kazakhstan.

Elle a représenté le Kazakhstan lors d'une compétition internationale au Japon en 1993 et ​​a repris l'entraînement avec Aneliya Andreevna Malkina après son retour à Tachkent. Après que sa famille a déménagé à Moscou au début de son adolescence, elle a commencé à s'entraîner avec Vera Nikolaevna Shatalina, qui était le bras droit de l'entraîneur-chef russe, Irina Viner.

Carrière sportive

Alina Kabaeva a fait ses débuts internationaux en représentant la Russie en 1996 et, à l'âge de 15 ans, a remporté les Championnats d'Europe 1998 au Portugal en tant que plus jeune membre de l'équipe russe.

En 1999, elle a remporté le titre de championne d'Europe en Hongrie, dont un total de 5 titres du concours multiple, suivi du titre de championne du monde de gymnastique rythmique à Osaka, au Japon.

On s'attendait à ce qu'elle remporte l'or au concours multiple aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, mais malgré une performance par ailleurs exceptionnelle, elle a commis l'erreur inhabituelle de laisser tomber son cerceau et s'est contentée du bronze. Elle a ensuite remporté la médaille d'or pour le ballon, les massues, le cerceau, la corde, le concours multiple individuel et les compétitions par équipe aux Championnats du monde de 2001 à Madrid, en Espagne.

Plus tard en 2001, aux Goodwill Games à Brisbane, en Australie, elle a obtenu la médaille d'or pour les compétitions de balle, de massues et de corde, et l'argent au concours général individuel et au cerceau. Cependant, elle a été dépouillée de ses médailles après qu'elle et sa coéquipière Irina Tchachina ont été testées positives à un diurétique interdit (furosémide) et son résultat aux Championnats du monde a également été annulé.

Après une brève interdiction des compétitions internationales, elle est revenue aux Championnats d'Europe de 2002 et a pris la première place du concours multiple individuel. L'année suivante, elle a remporté le titre mondial à Budapest, en Hongrie, remportant la médaille d'or du concours multiple et la finale par épreuve au ruban et ballon.

En 2004, elle a remporté la médaille d'or du concours multiple aux Championnats d'Europe 2004 à Kyiv, en Ukraine, suivie de la médaille d'or du concours multiple individuel de gymnastique rythmique aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004 en Grèce. Après avoir annoncé sa retraite en octobre 2004, l'entraîneur-chef russe Irina Viner a annoncé son possible retour en juin 2005.

En septembre 2005, elle reprend sa carrière sportive lors d'une compétition amicale Italie-Russie à Gênes. En 2006, elle a remporté le Grand Prix Gazprom de Moscou, où ses compatriotes russes Vera Sessina et Olga Kapranova ont remporté les 2e et 3e places, et elle a obtenu la médaille d'argent au concours multiple derrière Sessina aux Championnats d'Europe.

Alors qu'elle, aux côtés de Sessina et Kapranova, a été choisie pour représenter la Russie aux Championnats d'Europe 2007 à Bakou, en Azerbaïdjan, elle a dû tirer sa révérence suite à une blessure de dernière minute. Elle avait terminé quatrième des qualifications du concours multiple aux Championnats du monde 2007, derrière Sessina et Kapranova, mais ne s'est pas qualifiée pour la finale en raison de la règle des deux par pays.

Malgré des annonces répétées, elle n'a jamais participé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, mais depuis lors, elle est apparue dans divers événements liés au sport, comme porter le flambeau lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi en 2014. Elle a été invitée d'honneur aux Championnats du monde 2015 à Stuttgart, en Allemagne, et est devenue l'ambassadrice officielle de la gymnastique rythmique FIG aux Championnats du monde 2017 à Pesaro, en Italie.

Carrière politique et médiatique

Alina Kabaeva est devenue membre de la Chambre publique de Russie en 2005 et présidente du Conseil public du Groupe national des médias, qui contrôle Izvestia, Channel One et REN TV, en février 2008. En 2007, elle est devenue membre du Parlement russe. , la Douma d'État, représentant le parti Russie unie, position dans laquelle elle a voté plusieurs lois controversées qui ont été adoptées à la hâte.

En 2012-2013, elle a voté pour le projet de loi Anti-Magnitsky interdisant l'adoption internationale d'orphelins russes par des familles américaines et la loi russe sur la propagande gay faisant de la diffusion de 'propagande de relations sexuelles non traditionnelles' une infraction punissable. Elle a démissionné de la Douma en septembre 2014 et a accepté le poste de présidente du conseil d'administration du National Media Group, le plus grand conglomérat médiatique russe.

Vie personnelle et héritage

Alina Kabaeva n'avait que 17 ans lorsqu'elle est tombée amoureuse du capitaine de police de 13 ans son aîné Shalva Museliana, mais leurs plans de mariage ont pris fin brusquement lorsqu'il a été découvert qu'il était marié avec une fille. Elle aurait utilisé son influence pour le faire divorcer, mais ils se sont séparés après avoir développé une relation avec l'actrice Anna Gorshkova.

Elle s'est fiancée au président russe Vladimir Poutine en avril 2008, selon un rapport de Moskovsky Korrépondant , mais l'histoire a été démentie par les deux parties et le journal a été fermé. Le rapport avait en outre affirmé que Kabaeva et Poutine devaient se marier au palais Konstantinov à Saint-Pétersbourg et que Poutine avait divorcé de son épouse d'alors Lyudmila Putina, ce qui n'a été officiellement annoncé qu'en juin 2013.

Selon des sources suisses, elle a donné naissance à deux garçons, un en 2015 et un autre en 2019, tous deux engendrés par Poutine, à l'hôpital VIP de Saint Ann au Tessin, en Suisse. Cependant, certains rapports ont affirmé qu'elle avait accueilli des jumeaux à Moscou en 2019 et qu'elle était de nouveau enceinte en 2022.

Elle a été considérée, mais pas initialement sanctionnée, par le département américain du Trésor comme de nombreux dirigeants politiques et commerciaux russes après l'invasion russe de l'Ukraine en 2022, apparemment en raison de sa proximité avec Poutine. Cependant, elle a ensuite été ajoutée à la liste en août 2022, alors qu'elle a également été sanctionnée par le Royaume-Uni et le Canada en mai, l'Union européenne en juin et l'Australie en juillet.

Anecdotes

Alina Kabaeva a exécuté une routine de gymnastique dans le film de samouraï japonais, Ombre rouge , en 2001. En janvier 2011, mois où elle lance sa carrière de chanteuse, elle fait également la couverture de Vogue Russie portant une robe dorée chère de la maison de couture française Balmain.